Une Ligne de Covoiturage à Haute Fréquence s’inscrit sur son territoire. Le mobilier urbain qui la compose: bancs de covoiturage, panneau indicateur de destination, signalétique spécifique du covoiturage pour signaler les stations, permet une identification de la ligne par les riverains et par l’ensemble des automobilistes au delà des conducteurs – ambassadeurs.

Avec le temps, la ligne gagne en légitimité et la pratique en « normalité » et de nombreux conducteurs peuvent rendre service aux piétons, même sans être inscrits en tant qu’ambassadeurs. A ce moment là, le système d’animation peut être révisé en l’ouvrant à tout conducteur et on peut envisager de renforcer la participation des passagers, jusqu’alors volontaire au travers de l’envoie de SMS surtaxés facultatifs. La définition de ce nouveau système dépend du contexte local et de l’analyse du fonctionnement de la ligne et des attentes des conducteurs et des passagers.